I. Introduction

Lorsque l'on commence un projet Talend, il est parfois difficile de savoir par où commencer et on s'aperçoit trop tard qu'on aurait dû définir plus de variables de contexte, plus de schémas... Du coup on revient sur les développements et la perte de temps qui en découle peut, dans certains cas, être critique pour un projet.

Que ce soit avec Talend Open Studio (TOS : version Open Source) ou Talend Integration Suite (TIS : version payante collaborative), il convient d'organiser dès le début l'espace de travail de façon optimisée pour la suite des développements.

Ce tutoriel va donc vous expliquer pas à pas comment bien débuter un projet avec Talend. Tous les exemples seront tirés de la version gratuite TOS 3.2.1 mais la méthode est approximativement la même avec TIS ou d'autres version de TOS.

II. Configuration matérielle

Pour utiliser le client Talend, il faut savoir qu'il se base sur une plateforme éclipse. Cette plateforme est très gourmande en CPU et en mémoire vive.

Préférez des postes avec au minimum :

  • un processeur double cœur cadencé à 2GHz
  • 2Go de mémoire

et si vous êtes sous TIS :

  • idem qu'avant (voir même plus de mémoire)
  • connexion gigabit (pour mettre à jour plus rapidement le workspace partagé)
  • disque dur 7200tr/min (pour accélérer la lecture/écriture)

Plus votre poste sera performant et plus vous chargerez rapidement le client Talend au démarrage, développerez et exécuterez vos jobs (en phase de tests).

III. Les environnements de travail

Tout d'abord, il est nécessaire de définir les environnements de travail. Par là, je veux parler des trois voir quatre environnements qu'on peut trouver sur un projet, à savoir : l'environnement de développement (DEV), de pré-production (PREPROD) et de production (PROD). Vous pouvez bien évidement en définir plus suivant vos besoins, comme par exemple un environnement de performance (PERF) où serait testé le projet avec un maximum de données pour vérifier que la montée en charge se déroule correctement.

Une fois ces environnements définis, il faut maintenant faire une liste de toutes les variables, noms de fichiers, accès aux bases de données, ftp, ssh... qui seront utilisées dans le projet suivant l'environnement dans lequel on se trouve.

On peut d'ailleurs le faire sous forme de tableau, ce qui permet d'avoir une vision globale de tout cela :

Variable Description Default DEV PREPROD PROD
serverAddress Adresse du serveur localhost 192.168.3.1 srv1-preprod developpez.com
projectFolder Racine du projet C:/tests/ //192.168.3.1/appli/dev/ //srv1-preprod/ /appli/myProject/
binFolder Dossier contenant les binaires de l'application bin/ bin/ bin/ bin/
logFolder Dossier de logs log/ log/ log/ log/
inFileFolder Dossier des fichiers source in-file/ in-file/ in/ in/
outFileFolder Dossier des fichiers cible out-file/ out-file/ out/ out/
SshUsername Login SSH test jsd03 bob dupont
SshPassword Mot de passe SSH testPasswd myPasswd secret verySecret
SshPort Port SSH 22 22 22 23
SshHost Nom d'hôte / IP du serveur SSH 192.168.3.2 192.168.3.2 192.168.4.5 developpez.com
FtpUsername Login FTP testFt jsd03 ftpPreprod ftpProd
FtpPassword Mot de passe FTP testFTPpwd myFtpPasswd sec vSec
FtpHost Nom/IP du serveur FTP hôte ftp-test ftp-dev ftp-preprod ftp-prod
DBHost Nom du serveur de base de données localhost 192.168.3.1 serv-preprod developpez.com
DBUsername Nom d'utilisateur de la base de données DBTest DBdev DBpreprod DBProd
DBPassword Mot de passe de la base de données DBpwd DBpwd DBpwd DBpwd
DBPort Port de la base de données 3306 1290 1551 1551
Paramètres additionnels de la base de données Paramètres additionnels de la base de données noDatetimeStringSync=true charset=UTF-8 charset=UTF-8 charset=UTF-8
DBBase Nom de la base de données DEV XE PREPROD PROD
RefFileName1 Nom du fichier de références ref_users.csv ref_users.csv ref_users.csv ref_users.csv
... ... ... ... ... ...

Plusieurs choses à retenir par rapport à ce tableau :

J'ai rajouté volontairement une colonne pour un environnement nommé "Default". Car Talend, par défaut, enregistre toutes les variables d'un projet dans le contexte (environnement) "Default". Il servira, dans notre exemple, pour définir l'environnement local du développeur (très pratique pour les phases de tests).

Dans le tableau j'ai ensuite ajouté les informations sur l'architecture logicielle du projet : dossier de log, les binaires... Puis les accès à un serveur SSH et FTP.

Pour terminer, j'ai aussi ajouté un nom de fichier où se trouve certaines références qui seront utilisées par exemple en lookup de certains jobs et dont le nom est fixé par avance.

Vous pouvez ainsi lister toutes les informations qui ne varieront pas tout au long du projet et dont vous vous servirez de façon répétitive.

IV. Ajout des variables de contexte

Les variables étant maintenant listées, nous allons les ajouter au projet en les organisant par groupe de contexte.

Pour cela faites un clic droit sur "Contextes" dans le menu de gauche. Puis sélectionnez "Créer un groupe de contexte"

Ajout d'un groupe de contexte

Pour commencer on va ajouter les variables concernant les informations relatives au serveur en créant un groupe de contexte nommé "server".

Image non disponible

Vous pouvez voir que l'on peut modifier le type de données renseignées (String, int, boolean...)

Cliquez maintenant sur l'onglet "Valeurs en table". C'est ici que l'on va définir les valeurs des variables.

Ajout d'un groupe de contexte

Nous n'allons pas définir tout de suite les valeurs des variables mais ajouter les trois environnements que nous avons mentionné plus haut en cliquant sur le bouton entouré en rouge sur l'image ci-dessous.

Ajout d'un groupe de contexte
Ajout d'un groupe de contexte

Une fois que vous aurez cliquez sur OK, Talend va ajouter autant de colonnes que d'environnements renseignés.

Pour changer d'environnement lors de l'exécution d'un job, allez dans l'onglet "Exécuter" et choisissez le contexte voulu.

Choix de contexte

Vous pouvez maintenant reprendre votre liste de variables et ajouter les valeurs.

Ajout d'un groupe de contexte

Le groupe de contexte "server" va s'ajouter à la liste des contextes.

Ajout d'un groupe de contexte

Vous pouvez refaire cette opération autant de fois que vous avez de groupe de contexte à définir.

N'ajoutez pas pour le moment les informations relatives aux bases de données car Talend va pouvoir importer les informations de connexion automatiquement comme nous allons le voir dans le chapitre VI.

Pour utiliser ces variables, il suffit d'ajouter dans l'onglet "Context" du job, les variables de contextes nécessaires et d'appeler une variable de cette manière :

 
Sélectionnez

context.logFolder

V. Définir les types de variables

Talend permet de définir les tailles par défaut des variables Java. Pour configurer cela, cliquez sur le menu "Fenêtre > Préférences". Dans cette fenêtre développez l'arborescence en cliquant successivement sur "Talend > Specific Settings > Default type and Length".

Définition des variables

Vous pouvez ainsi définir les longueurs par défaut du type String à une taille de 300.

Maintenant que vous avez défini les types et les longueurs des variables, cliquez sur "Metadata of TalendType" pour définir les relations types base de données / variables Java. Car par exemple, Talend va charger les données de type NUMBER (pour une base de données Oracle) dans une variable de type BigDecimal, alors que vous souhaitez plutôt que le type NUMBER soit mapper avec un type Integer Java (plus maniable).

Définition des variables

Dans cette fenêtre, vous pouvez voir une liste de fichiers XML qui mappent les types "base de données" avec les types Java.

Par exemple, on va modifier le mapping NUMBER -> BigDecimal d'une base de données Oracle pour obtenir NUMBER -> Integer

Double cliquez sur le fichier mapping_Oracle.xml et recherchez la section suivante :

 
Sélectionnez

<talendType type="id_BigDecimal">
	<dbType type="DEC" default="true"/>
	<dbType type="DECIMAL"/>
	<dbType type="NUMERIC"/>
	<dbType type="NUMBER"/>
</talendType>
       

Coupez la ligne :

 
Sélectionnez

	<dbType type="NUMBER"/>

et collez-là dans la section :

 
Sélectionnez

<talendType type="id_Integer">
	<dbType type="INT" default="true"/>
	<dbType type="INTEGER"/>
	<dbType type="PLS_INTEGER"/>
</talendType>
				

Repérez enfin la section :

 
Sélectionnez

<dbType type="NUMBER">
		<talendType type="id_BigDecimal" default="true" />
</dbType>
					

et changez la valeur du paramètre type par id_Integer.

Maintenant les valeurs de type NUMBER seront exportées/importées en Integer dans Talend à la place du type BigDecimal.

VI. Gérer les métadonnées

VI-A. Définir les connexions aux bases de données

Un ETL permet de récupérer des données de plusieurs sources différentes, de les transformer et de les recharger dans un entrepôt de données central. Nous allons donc maintenant définir les connexions aux bases de données.

Faites un clic droit sur "DB Connections" dans le menu de droite puis sur "Créer une connexion".

Ajout d'une connexion

Renseignez le nom que vous voulez donner à la connexion.

Ajout d'une connexion

Après avoir cliquez sur [Suivant], renseignez toutes les informations relatives à la connexion.

Vous pouvez enfin tester la connexion en cliquant sur le bouton [Vérifier].

Ajout d'une connexion

Maintenant, chose très importante à ce niveau, on va pouvoir exporter les variables liées à la connexion dans un groupe de contexte en cliquant sur le bouton [Exporter comme context].

Ajout d'une connexion

Comme dans le chapitre précédent vous allez pouvoir définir les valeurs de la connexion pour chaque environnement de travail.

Cliquez successivement sur le bouton [Suivant] puis sur l'onglet "Valeurs en table" ensuite, cliquez comme indiqué sur l'image :

Ajout d'une connexion

Pour la suite, reportez vous au chapitre précédent.

Une fois les variables exportées dans un groupe de contexte, cliquez sur le bouton [Terminer]. La connexion s'est ajoutée aux métadonnées ainsi que le groupe de contexte en relation.

Ajout d'une connexion

Vous pouvez maintenant récupérer le schéma des tables de la connexion précédemment paramétrée. Pour cela faites un clic droit sur la connexion voulue puis sur "Récupérer le schéma"

Ajout d'une connexion

Une fenêtre va vous demander quel référentiel utiliser pour se connecter à la base de données : à vous de choisir.

Ajout d'une connexion

Vous pouvez ensuite choisir quels objets importer. Pour l'exemple, je ne vais importer que le schéma des tables.

Ajout d'une connexion

Cochez ensuite les tables à importer et cliquez sur le bouton [Suivant].

Ajout d'une connexion

Définissez le schéma des tables si nécessaire et cliquez sur le bouton [Terminer].

Les schémas des tables ont été ajoutés aux métadonnées et pourrons être utilisés dans les jobs.

Ajout d'une connexion

VI-B. Définir les fichiers sources/cibles

Un peu comme les connexions aux bases de données, on va ajouter les fichiers sources/cibles dont le schéma n'évoluera pas au cours du temps et qui seront utilisés de façon répétitive dans les jobs.

Dans l'exemple qui va suivre, on va ajouter un fichier de type délimité.

Faites un clic droit du "Fichier Délimité" dans le menu de gauche dans la partie Metadata, puis cliquez sur "Créer un fichier délimité".

Dans le fenêtre qui s'affiche, renseignez le nom du fichier (il peut être différent du nom physique du fichier dans le file system). Cliquez sur le bouton [Suivant].

Fichier

La fenêtre qui s'affiche maintenant va vous permettre de visualiser les données du fichier dont on veut récupérer le schéma.

Évitez de charger un fichier de plus de 1 Mo car plus le volume sera important et plus Talend risque d'avoir du mal à charger ce fichier et à récupérer son schéma. Privilégiez un fichier peu volumineux.

Après avoir cliqué sur le bouton [Suivant], la fenêtre suivante s'affiche et vous permet de paramétrer le fichier à savoir : l'encodage, le séparateur et tout un tas d'autres choses que je vous laisse découvrir et qui n'ont pas besoin d'être expliquées.

Fichier

La fenêtre suivante permet de définir le schéma du fichier. Par défaut, Talend propose un schéma qu'il a automatiquement récupéré en fonction des données présentes dans le fichier.

Fichier

Pour finir, cliquez sur le bouton [Terminer]. Le schéma du fichier s'est ajouté aux métadonnées.

Fichier

Faites de même pour tous les flux de données entrant et sortant.

Vous pouvez ajouter des schémas génériques qui n'aurons pas une étiquette attachée du genre "schéma de fichier délimité" ou encore "schéma de fichier XML". Ces schémas pourront être utilisés dans n'importe quel composant.

VI-C. Utilisation des métadonnées

Vous avez pu ajouter de nouveaux schémas dans les métadonnées et vous vous demandez à quoi cela va servir ? Tout simplement à ne pas redéfinir à chaque fois dans chaque job le schéma des composants.

Admettons que vous allez utiliser plusieurs fois la table "Users" de la base de données Mysql_in, que j'ai définie plus haut, dans plusieurs jobs. Ce serait dommage d'avoir à redéfinir le schéma de la table à chaque utilisation d'un tMySQLInput.

Pour utiliser la connexion à la base de données MySQL et le schéma de la table "Users", suivez la procédure indiquée ci-dessous : :

faites un glisser/déposer de table Users de la connexion MySQL défini dans les metadatas. Talend va vous demander quel type de composant sera utilisé avec cette table : choisissez tMysqlInput

Connexion

Une seconde fenêtre s'affiche pour savoir si vous voulez ou non importer les contextes relatifs à la connexion à la base de données. Cliquez sur le bouton [Ajouter].

Connexion

Le composant ajouté, vous pouvez double-cliquer sur ce dernier pour voir son paramétrage :

Connexion
Connexion

On voit alors que la base de données est issue du référentiel (metadata) et que le schéma de la table est lui aussi issu du référentiel. Talend a même généré automatiquement la requête de récupération de l'ensemble de la table.

En une minute : en faisant uniquement un glisser/déposer et deux clics vous avez créé une connexion à la table Users de la base mysql sans coder une seule ligne !

À chaque fois que vous utiliserez un composant, vous pourrez ainsi faire appel au métadonnées du référentiel et donc ne plus avoir à définir manuellement les schémas des composants. Soit un gain de temps non négligeable.

VII. Gestion des logs

Il ne faut pas oublier de gérer les logs de vos jobs Talend. On oublie trop souvent ou trop tard de générer des logs d'application. On va donc voir comment générer automatiquement des logs dans vos jobs.

Cliquez successivement sur "Fichier > Edit project Properties".

Dans la fenêtre qui s'affiche, développez le menu de gauche en cliquant sur "Job Settings" > "Stats and logs". Cochez ensuite la case "Utiliser les logs (tLogCatcher) puis choisissez où sauvegarder les logs.

Je vous conseille de le faire dans un fichier car si vous sauvegardez vos logs dans une base de données rien ne dit que cette dernière ne plantera jamais. Alors qu'un fichier est lisible depuis n'importe quel poste et le risque de plantage lié au logs sera moindre.

Exemple :

logs

Explications :

J'ai renseigné dans le champ "chemin du fichier" (dossier de sauvegarde des logs) context.projectFolder+context.logFolder car précédemment j'ai ajouté un groupe de contexte "server" avec les variables projectFolder et logFolder. La combinaison des deux variables me donne le dossier de sauvegarde des logs.

Pour ce qui est du nom des logs plusieurs options s'offrent à vous :

  1. soit vous indiquez un nom de fichier fixe par exemple mesLogs.log. Dans ce cas, tous les logs iront dans ce fichier ce qui pourrait poser des problèmes de taille;
  2. soit vous indiquez un nom de fichier par rapport à la date courante (comme j'ai fais) : TalendDate.getDate("CCYYMMDD")+".log". Les logs seront sauvegardés par jour dans un fichier avec un nom de type 20100222.log;
  3. soit vous choisissez un fichier de log pour chaque job et dans ce cas il faut utiliser la variable "jobName" que vous pouvez concaténer avec le nom du projet par exemple et à la date (pour faire compliqué :)) : projectName+"."+jobName+"_"+TalendDate.getDate("CCYYMMDD")+".log"

J'ai préféré utiliser les variables de contexte car cela permet de passer d'un environnement de travail à l'autre sans problème de chemin invalide.

Maintenant, si vous ajoutez un nouveau job, vous aurez ceci dans l'onglet "Job" partie "Stats and Logs" :

Logs

Par contre le job n'a pas automatiquement ajouté les contextes propres à la configuration des logs. Il faut donc maintenant le faire.

Pour cela, cliquez sur l'onglet "Contexts" puis sur le bouton à côté de la flèche bas :

Logs

Choisissez ensuite les deux variables de contexte logFolder et projectFolder du groupe server.

Logs

Une autre fenêtre s'affiche quand vous cliquez sur [OK]. Cette fenêtre permet d'importer les environnements de travail.

Logs

Une fois terminé, les variables de contexte relatives aux logs seront ajoutés et vous pourrez alors commencer à développer vos jobs.

Les fichiers de logs pourront ressembler à cela :

 
Sélectionnez

2010-02-17 15:20:08;E2BzGt;E2BzGt;E2BzGt;MONPROJET;test2;Default;6;Java Exception;tFileInputDelimited_1;java.io.FileNotFoundException:C:\Documents and Settings\Developpez\Bureau\monFichier.csv (Le fichier spécifié est introuvable);1

On a ainsi l'endroit où le process à planté : MONPROJET (le nom du projet), test2 (le nom du job). Les informations sur le contexte utilisé : Default et l'erreur java.

On peut faire exactement la même chose pour les métriques des jobs (combien de données entrées, combien de données traitées...) et leurs statistiques (heure de début, heure de fin et temps d'exécution) .

Exemple de fichier des statistiques :

 
Sélectionnez

2010-02-17 15:26:02;WeW17F;WeW17F;WeW17F;2400;MONPROJET;test2;_kR0M0BvNEd-WqpfVv2WXGQ;0.1;Default;;begin;;
2010-02-17 15:26:02;WeW17F;WeW17F;WeW17F;2400;MONPROJET;test2;_kR0M0BvNEd-WqpfVv2WXGQ;0.1;Default;;end;success;47

VIII. Conclusion

Pour bien commencer à développer un projet sous Talend, voici les sept étapes essentielles :

  1. choisir des postes de travail performants pour une meilleure souplesse de développement;
  2. choisir un serveur encore plus performant que les poste de travail;
  3. lister les variables qui seront utilisées dans le projet;
  4. ajouter les variables de contexte se basant sur la liste précédente;
  5. ajouter les connexions aux bases de données;
  6. ajouter les schémas sources et cibles (metadata);
  7. ne pas oublier les logs.

Maintenant que vous avez bien retenu ces étapes, à vos PC et bon développement.

IX. Remerciements

Je remercie jacques_jean pour ses remarques et sa relecture.